Adresses - Liens Paléographie Forum généalogique de Suisse Romande Onomastique RETOUR


Famille Jungo / Iungo


Histoire

Bourgeoise de Berne (1954,1958 Fribourg), de Bâle (1931,1962 Fribourg), de Barberêche, de Bösingen, de Düdingen, de Les Ecasseys, de Fribourg, de St-Antoni, de St-Ursen, de Sommentier, de Bernex (1938 Düdingen), de Genève (1926 Düdingen, 1961 Fribourg), de Kriens (1960 Fribourg), de Ballaigues (1957 Fribourg), de Bretonnières (1961 Bösingen), de Lausanne (1956,1960,1962 Fribourg), de Morges (1956), de Vevey (1956 Fribourg).

Henslinus Jungu (d'une famille éteinte de la ville de Fribourg), reçu bourgeois de Fribourg en 1450, conseiller secret en 1455 et banneret en 1458.

Le premier représentant de la branche admise dans le patriciat le 13 juin 1611 fut Christoph/Stoffel Jungo.

Petter Jungo, reçu bourgeois de Fribourg et architecte de LL.EE.

Jacob Jungo, de Fribourg (branche de Düdingen admise dans le patriciat en 1611), tailleur de pierre, Werkmeister de la ville de Fribourg en 1763.

Léon Jungo, de Fribourg (même branche), architecte cantonal en 1913 puis directeur des constructions fédérales en 1925.

Note le père dudit Jacob Jungo s'appelait aussi Jacob et exerçait le même métier. Il en va également ainsi du fils de Jacob, Joseph, qui fut, comme son père, tailleur de pierre. Léon est un descendant de cette famille de tailleurs et il fut architecte de formation.

Hans Jungo, de Düdingen, soldat au Régiment des Gardes Suisses, mort en prenant part à la défense du château des Tuileries le 10 août 1792.

Nicolas Jungo, de Monterchu, fut reçu bourgeois de Fribourg en 1401. Ses descendants ayant négligé de reconnaître leur bourgeoisie furent réhabilités en 1782.

Julien-Nicolas Jungo partit pour la France pour gagner sa vie à la fin du siècle dernier et sa descendance se retrouvera dans les Vosges, la Marne, la Seine-et-Marne et enfin la Drôme.

Une branche, installée à Epinal, porte de nos jours le nom de Iungo.

Extraits de généalogies existantes

 - Jungo, de Guin, reçue à Fribourg (1611 - début XXème siècle) Raemy et Corpataux n° 20

 - Jungo, de Fribourg, Tavel et Guin (1782 - 1938) Idem n° 47

 - Jungo, de Guin, Fribourg et Barberêche (1611 - 1947) Idem n° 65

 - Jungo, de Düdingen (extraits XV - XVIIIème siècle) J 3 Généalogies Daguet

 - Jungo, de Guin et de Fribourg - Droit de bourgeoisie de Guin et Fribourg pour la descendance de Pierre-Joseph Jungo, né en 1819. Généalogies diverses n° 264

 - Jungo (extraits XVIIIème - début Xxème siècle) Schneuwly IX, 9 et XII, 10

 - Pièces justificatives des familles bourgeoises de Fribourg n° 26

 Répartition des familles Jungo (1999)

 Suisse 730 familles dont 447 rien que dans le canton de Fribourg (62 familles à Düdingen).

USA 12 familles dont 2 à Fort Worth (Texas),

Etymologie

L'origine de ce patronyme viendrait soit :

- de l'allemand jung : jeune

- du latin jungo (ou juncto) dérive de la racine jug : joindre, lier, unir

- de l'helveto-roman jungus

Armoiries

Familles Jungo

" d'azur à un bélier passant d'argent, soutenu d'un tertre de trois coupeaux de sinople "

armoiries inconnues

 


Vous souhaiteriez avoir votre propre généalogie ?

Cette page est la vôtre, alors n'hésitez pas à la compléter

en envoyant vos informations au gestionnaire du site

mise à jour du 8 octobre 2005