Famille Aigroz


Histoire

Famille suisse citée à Fribourg dès 1391 en la personne de Yanninus Aygro, fils de Johanneti Musot, dit Aygro et en 1396 en la personne de Jacobus Aygro, instituteur à Fribourg.

En 1416, Johannes Aigro est reçu à son tour bourgeois de Fribourg. Le 15 octobre 1442, l'empereur Frédéric III concède des armoiries aux frères Jacques et Jean Aigre (cf. Archives Héraldiques Suisses).

Personnalités:

- Jean Aigroz (ca 1427-ca 1460) Banneret des Hôpitaux (1427-1429), membre du Petit Conseil (1431-1439, corporation des teinturiers), recteur de la Confrérie du Saint-Esprit ou Grande Confrérie (1440-1441), de l'hôpital de Notre-Dame (1447). Partisan de la Savoie, il fut destitué par Albert d'Autriche en 1449 et se réfugia à Morat. La rupture de Fribourg avec l'Autriche (1451) lui permit de rentrer en ville et d'être à nouveau membre du Conseil, qu'il quitta en 1460.

- Mireille Darc (née Aigroz), fille d'un horticulteur d'origine suisse (descend d'une famille d'astrologues vaudois originaires de Combremont-le-Petit). Mireille Aigroz naît à Toulon, le 15 mai 1938. Pour se débarrasser de ses complexes, elle s'inscrit au Conservatoire d'art dramatique de la ville et en sort avec un prix d'excellence l'année de son bac. Elle monte à Paris pour devenir comédienne.

Sa carrière démarre en 1960 quand elle tourne la Grande Brétèche de Claude Barma pour la télévision et les Distractions de Jean Dupont pour le cinéma. Elle enchaîne les petits rôles jusqu'à Galia en 1966 où Georges Lautner l'engage pour tenir le rôle principal. Un de ses premiers films lui laisse un surnom, La grande sauterelle (1966). Héroïne des films Le grand blond avec une chaussure noire (1972), Le téléphone rose (1975), etc.

Mireille et Michel chantent en duo Requin chagrin en 1974. La chanson Elle pleure son homme (1988) lui est dédiée. Mireille est aussi la marraine de Romain, fils aîné de Michel... Pour lui, elle fait partie de la famille !

Sources : Le cinéma d'Audiard, Datri Multimédia. Sardou de A à Z, Gilles LHOTE

Etymologie

L'ancienne forme du nom Aigroz est Aigre, vraisemblablement une francisation du nom de famille d'origine allemande Egger. Graphies anciennes: Aygro (1399), Aigre (1442)

Répartition des familles en Suisse (1999)

On estime à environ 50 foyers installés en Suisse dont [x] dans le canton de Neuchâtel, [x] dans le canton de Vaud, [x] dans le canton de Genève, [x] dans le canton de Bâle-Campagne, [x] dans le canton de Bâle-Ville, [x] dans le canton de Zürich, [x] dans le canton de Berne, [x] dans le canton du Jura et [x] dans le canton de Fribourg.

Répartition des familles en France (2000)

On estime à environ [x] foyers installés en France dont [x] dans le département de .

Sites et blogs de la famille :

 Armoiries

Famille

armoiries inconnues

Messages d'entraide

Recherchons tous renseignements généalogiques, historiques et biographiques

sur la famille

contact: jcromanens@wanadoo.fr

 

Cette page est la vôtre, alors n'hésitez pas à la compléter

en envoyant vos informations au gestionnaire du site