Adresses - Liens Paléographie Forum généalogique de Suisse Romande Onomastique RETOUR


Famille Ador / Addor


Histoire

Ancienne famille suisse, bourgeoise de Genève et de Vuiteboeuf.

En 1819, Rodolphe Ador, 25 ans, de Porrentruy (Jura bernois) s'embarque à destination de Nova Friburgo, colonie suisse située au Brésil.

BRON, Marie, 'Les ancêtres Ador', in DURAND, Roger, BARBEY, Daniel, CANDAUX Jean-Daniel (éditeurs), Gustave Ador. 50 ans d'engagement politique et humanitaire, Genève, 1996, p. 22.

Le 23 novembre 1814, Jean Ador et ses deux fils Edouard et Louis sont admis à la 'bourgeoisie', alors que quelques années auparavant, son mariage avec Andrienne Dassier, fille de bourgeois, l'avait déjà introduit dans la Haute Ville. Ibidem, pp. 13-27.

Personnalités:

- Gustave Ador (1845-1928), de Genève. Né à Cologny. Elu conseiller national de 1889 à 1917. Membre du Conseil fédéral comme représentant du canton de Genève le 26 juin 1917. Chef du Département politique (1917), puis du Département de l'Intérieur de 1818 à 1919. Président de la Confédération en 1919. Successeur d'Arthur Hoffmann. Vice-président du comité de la Croix-Rouge.

Gustave Ador

(1845-1928)

- Georges Addor (1860-1938), de Sainte-Croix. Syndic de Sainte-Croix (1897-1900), député radical (1899-1900). Chancelier de l'Etat de Vaud (1900-1934). Chevalier de la Légion d'honneur (1937).

- Jules-Henri Addor (1894-1953), de Vuiteboeuf. Né à La Lance (Concise). syndic de Lausanne (1938-1945), député (1940-1945), conseiller national (1943-1947)

Répartition des familles en Suisse (1999)

 

Etymologie

Ador vient sans doute du nom de personne germanique Ado (de adal "noble").

Lieux-dits: quai Gustave Ador (Genève)

Armoiries

Familles Ador / Addor

inconnues

 


Vous souhaiteriez avoir votre propre généalogie ?

Vous souhaiteriez devenir membre du "Regroupement généalogique des familles Ador / Addor" ?

Pour tout renseignement:

SSGF@isuisse.com

mise à jour du 20 novembre 2001